cliché parentalité bienveillante laxisme
Parentalité consciente

Parents: 6 situations où vous feriez mieux de…ne rien faire !

 

En tant que parent et garant de l’éducation de nos enfants, nous pensons souvent que notre rôle est de corriger, expliquer, aider…



Or je me suis souvent rendue compte que dans un grand nombre de situations, ce qu’il y a de mieux à faire… c’est rien ! Ou plus précisément observer, lacher-prise et faire confiance.

Alors, voici 6 situations où vous feriez mieux de vous mordre la langue et de vous asseoir sur vos mains !

Quand votre enfant dit un gros mot

Alors, oui, c’est sûr, la première fois ça fait bizarre.

Passée la surprise, on peut vite se sentir géné ( mais que vont penser les AUTRES?) et tenter rapidement d’éradiquer le problème en interdisant le mot honni. Au risque de le rendre encore plus attrayant.

L’option que nous avons choisi ici, c’est de laisser couler. Beaucoup plus zen pour tout le monde… et efficace !

Quand votre enfant tombe

Votre enfant chute et votre réaction instinctive est de la peur. Alors vous accourrez et vous l’inspectez sous toutes les coutures.

Cela est légitime et se comprend. Et en même temps, sachez que par instinct, votre enfant calquera sa réaction sur la votre. Vous avez peur, il a peur. Et fond en larmes. Vous êtes zen et détendu, il se relève tranquillement et repart comme si de rien n’était. Enfin, généralement, vous captez l’idée.

Personnellement, quand je n’arrive pas à retenir l’expression de peur, je me retourne vite pour que mon enfant ne la voit pas. Et j’attends ensuite sans bouger, voire si mon enfant se relève de lui-même ou s’il a vraiment besoin de moi. La plupart du temps, les enfants n’ont pas besoin d‘être consoler, éventuellement juste d’être entendu.

Quand votre enfant fait quelque chose de « dangereux »

Votre enfant saisi un couteau et vous vous précipitez pour lui enlever? Votre bambin grimpe sur une chaise et vous l’attrapper pour le descendre, car « il est trop petit »?

Mais pourquoi serait-ce à vous de décider ce qu’il est capable de faire ou non? Comment allez-vous décider à quel âge il peut prendre un couteau / monter les escaliers si ce n’est arbitrairement, sur la base de vos propres peurs?

Alors, si vous essayiez plutôt de lui faire confiance?  Tout en restant bien sûr en observation, prêt à intervenir au cas où.

Mes deux enfants ont manipulé des couteaux dès qu’ils ont eu les capacités de les attraper et je ne déplore aucun accident. Ils grimpent là où bon leur chante et moi, je suis à côté quand j’ai peur, et là encore, rien à signaler.

Quand votre enfant fait une faute de français

Dur, dur de résister à la tentation de corriger les fautes de français. Mais personnellement, je ne connais pas d’adulte qui dise encore « mon mien » ou « je m’a trompé ». Vous, si?

Corriger et rabacher ne sert à rien, à part nous donner l’impression d’être utile. Et en plus, cela coupe notre enfant dans son élan, voire lui fait ressentir de l’humiliation.

Soyez confiant que votre enfant se corrigera de lui-même, simplement parce qu‘il est une petite éponge et qu’il baigne dans un monde de langage.

Quand un conflit éclate avec un autre enfant

Quand ça commence à chauffer entre notre enfant et un autre , nous avons tendance à vouloir vite faire cesser la discorde.

Et donc, à intervenir. Et en plus, souvent en prenant partie et du coup en décidant (arbitrairement) de l’issue du conflit.

Et si plutôt, nous leur laissions l’opportunité de gérer cette situation riche en apprentissages potentiels? Peut-être serez-vous étonnés de voir qu’une solution émergera sans votre intervention !

Evidemment, je ne parle pas du cas où ils sont en train de se taper dessus, là, il y a danger potentiel et vous devez intervenir. Mais si on n’en est pas encore à ce stade … mordez-vous la langue et attendez de voir !

Quand votre enfant renverse son verre / casse un objet

On peut se sentir agacé quand notre enfant casse un objet ou renverse de l’eau. C’est pas compliqué quand même de faire attention ! Et encore du travail en plus pour bibi !

Moi aussi, je réagis parfois comme ça.

Mais on est tous d’accord pour dire qu’à part nous défouler, ça ne sert à rien? Que cela peut être humiliant pour notre enfant et en tout cas pas très constructif ?

Gardons en tête que les maladresses font partie de l’apprentissage de nos petits explorateurs. C’est le métier qui rentre !

Alors, plutôt qu’une longue tirade en râlant suivie d’une séance de nettoyage en grommelant, on se tait et on tend l’éponge / le balai à notre chérubin. On lui offre ainsi une opportunité de réparation.

En conclusion

Nos enfants n’ont pas besoin qu’on leur dise sans cesse quoi faire ou qu’on les corrige quand ils se trompent. Ce n’est pas comme ça qu’ils apprennent le mieux. Ils apprennent par l’expérience et par l’imitation.

Alors plutôt que d’agir sur vos enfants, agissez sur vous en agissant en modèle et sur l’environnement en le sécurisant pour ne pas avoir à intervenir sans arrêt.

Pour vous, quelles sont les situations où vous avez le plus de mal à ne rien faire?

Vous aimez cet article? Je serai contente que vous me le fassiez savoir, en likant ou en commentant ! N’hésitez pas aussi à aller faire un tour sur ma page facebook pour plus de contenu.

Partagez avec amour !
  • 66
  •  
  •  
  •  
  •  
    66
    Partages
  •  
    66
    Partages
  •  
  •  
  • 66

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *