vetements autonomie froid sensations
Parentalité consciente

Mon fils veut sortir en tee-shirt en hiver (et je le laisse faire !)

Dans la rue ou aux aires de jeux, je remarque que le style vestimentaire de Mon Grand est souvent… en décalage avec celui des autres !

Plusieurs explications à cela.

Je laisse mes enfants choisir leurs vêtements

Dès qu’ils sont en âge de prendre des décisions, je propose à mes enfants de choisir eux-même leurs vêtements le matin.

A Mon P’tit Deuz, qui a 19 mois, je laisse le choix entre deux tee-shirts, par exemple.

A Mon Grand de 4 ans, je laisse toute la liberté de choisir sa tenue. Parfois, il veut que je le fasse pour lui, parfois il y va par lui-même.

Laisser l’autonomie à son enfant de 4 ans sur le choix des tenues signifie deux choses:

Je lâche prise sur le style

Maintenant, détendez-vous et visualisez des enfants bien habillés, portant des accessoires super stylés et des chaussures de marque.

Vous lez visualisez bien? Et bien, soyez sûrs que ce ne sont pas les miens !

Il faut dire que ma priorité quand je choisis des vêtements pour mes enfants, c’est le confort. Dans le cadre de la motricité libre, c’est très important pour moi que mes enfants ne soient pas entravés dans leurs mouvement, que leurs vêtements respectent au mieux la physiologie de leur développement et qu’ils puissent grimper partout où ils veulent  .

Le style ne doit être qu’en numéro 3 ou 4 de mes critères.

Du coup, vous trouverez dans leur placard plutôt des pantalons souples type jogging que des petits jean fashion – mais rigides.

Pour les chaussures, c’est pareil, je ne vais pas aller me ruiner en basket de marque, parce que c’est « trop stylé ». Ceci dit, je me ruine quand même, mais dans des chaussures souples qui permettront à leurs pieds de suivre leur développement normal.

Donc, si on résume, primo, quand j’achète des vêtements, je ne les choisis pas pour le style – sauf certaines pièces, d’une marque qu’on aime beaucoup qui fait des vêtements en coton bio, confortables et jolis!

Et deuzio, je laisse Mon Grand faire ses associations. Ce qui peut donner short /tee-shirt manches longues ; tenue de baigneur / pantalon ; du rouge avec du rose et du orange… Enfin, imaginez n’importe quelle combinaison improbable et c’est à peu près sûr que Mon Grand l’a choisi au moins une fois.

C’est sûr que parfois, je tique un peu…mais seulement intérieurement ! J’essaye de ne pas juger ses choix. Dans cet article, j’expliquais déjà l’importance que nous accordons à laisser les goûts de nos enfants se développer sans leur imposer de préjugés ou de stéréotypes.

Je les laisse expérimenter les conséquences de leurs choix

A l’âge de Mon Grand, faire le lien entre la météo et le type de vêtements à choisir n’est pas toujours spontannée. Alors quand il revient avec une tenue qui me semble inadaptée, je lui propose de sortir un instant pour se rendre compte de la météo.

S’il persiste dans son choix et bien… je le laisse sortir dans la tenue qu’il a choisi !

vetements autonomie enfant
Maman, je peux mettre mon maillot de bain?

Ainsi, il expérimentera de lui même qu’un short n’est pas adapté quand il neige, que des chaussures ouvertes ne sont pas adaptées par temps de pluie ou que la polaire est de trop par 30°C.

Je donne des extrêmes pour illustrer mon propos mais l’idée sous-jacente c’est qu’il retiendra mieux la morale de l’histoire s’il l’a expérimenté par lui-même que si c’est moi qui lui impose !

Et comme il ne s’agit pas de le faire en mode  « ah bah, tu vois, je t’avais bien dit que tu aurais froid ! », je prévois le coup en amenant une tenue de rechange pour le cas où et je lui donne sans commentaire s’il me la demande.

Je les laisse se fier à leurs propres ressentis

L’autre jour au parc, une petite fille demande à sa maman si elle peut enlever son manteau et celle-ci lui refuse, argumentant qu' »il fait froid ».

C’est une scène tellement banal et pourtant mon coeur s’est un peu serré pour cette petite fille.

Ma perception n’est pas celle de mon enfant

Pourquoi en tant qu’adulte voulons-nous imposer nos perceptions à nos enfants?

Ce n’est pas parce que nous avons froid que nos enfants ont froid ! Il y a des êtres humains plus ou moins frileux. Et un enfant qui court et joue partout n’a pas non plus la même perception qu’un adulte assis sur un banc.

Et puis, un enfant normalement constitué ne se laissera pas avoir froid. C’est une sensation désagréable qui le poussera à réclamer à nouveau son manteau ou son gilet, non?

Cela lui permet de grandir en confiance

Ici, notre parti-pris c’est donc de ne jamais imposer de couches de vêtements supplémentaires à nos enfants. D’ailleurs, Mon Grand est toujours très contrarié quand un adulte l’oblige à porter un gilet.

Nous pensons qu’en restant ainsi au contact de ses sensations:

  • il gagnera en estime de lui-même. Un enfant qui est habitué à ce qu’on décide pour lui peut recevoir le message suivant « tu n’es pas capable de savoir ce qui est bon pour toi » et se sentir dévalorisé.
  • il gagnera en autonomie. Si l’enfant est habitué à décider pour lui-même et à ne pas recevoir de jugements sur ces choix, il sera content de choisir ses vêtements par lui-même. Au fur et à mesure, il affinera ses goûts et à force d’expérimentation adaptera de lui-même ses tenues à la méteo.
  • il sera peut-être moins malade qu’un enfant à qui on dit quand avoir froid car il mettra ou enlevera une couche de vêtement quand ça sera juste pour lui et non pas quand VOUS aurez froid ou chaud.

 

Laissez-vous vos enfants choisir leurs vêtements?

 

 

 

 

 

 

 

4 commentaires

  • chenillenvol

    Une réflexion tout à fait pertinente. Par contre, si cela ne pause que peu de problème dans le cadre d’une instruction en famille, c’est autre chose à l’école. Car les réflexions négatives peuvent aller dans les 2 sens : si c’est la décision des parents, l’enseignant peut ne pas comprendre, si le prof a cette pensée de nombreux parents vont lui reprocher. Et comme on peut difficilement autoriser à un élève et pas à un autre, les enseignants préfèrent la précaution.

    • parents, ça s'apprend !

      Pour moi dans les écoles il est demandé que les enfants aient une tenue décente, pour le reste, je ne crois pas qu’on puisse imposer autre chose… Ceci dit, l’année dernière, quand mon fils était scolarisé, il revenait souvent contrarié parce qu’on lui avait demandé de mettre son manteau. J’ai reglé le problème en ne lui mettant plus de manteau le matin (enfin, sauf s’il faisait très froid) et ça n’a jamais posé soucis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez mes articles ? Super ! Suivez-moi :)