portage besoins bébé
Maternage

Savez-vous à quelle catégorie appartient le bébé humain ?

Coucou les (futurs) parents,
Savez-vous que l’on peut classer les bébés animaux en trois catégories?
Les nidifuges quittent le nid rapidement après la naissance, comme les poussins par exemple.
Les bébés nidicoles sont incapables de se nourrir et de se déplacer seuls. Ils restent dans le nid où ils attendent sagement que papa et maman nidicoles assurent les soins nécessaires à leur développement.
Les portés se sous-divisent en deux catégories
 * les portés passifs, comme les kangourous
* les portés actifs qui s’agrippent à leur mère, comme les singes …ou les petits d’homme !!

Les caractéristiques des bébés portés

Comme les nidifuges, ces petits réclament la présence et les soins de leurs parents. Ils crient en situation d’abandon.
Ces bébés ne sont pas capables de suivre leurs mamans dans ses déplacements. Les portés actifs s’aggripent donc à leur maman. Et cela, grace à leur reflexe archaïque de grasping (qui est un des réflexe testé à la naissance de bébé).
Porté, le bébé humain adopte naturellement une position regroupée, accroupie, les genoux bien remontés. Cela lui permet de se mouler contre le corps du porteur.
La maman humaine n’était pas pourvu de la même pilosité que son homologue chimpanzé, elle va avoir besoin de soutenir son bébé avec ses bras.
bébé humain
Les poils, c’est bien pratique pour s’agripper

Mais pourquoi ces bébés ont-ils besoin d’être portés?

Imaginez vous le petit bébé humain neanderthal. Il a bien mangé, bien roté et la couche propre (euh?). Sa maman néanderthal le pose tranquillement dans son petit berceau de branchage, lui fait un bisou sur le front et s’en va cueillir des baies. Il se passe quoi à votre avis?
Moi, je pense qu’il y a de forte chance que ce joli petit bébé se fasse manger tout cru par une hyène affamée qui passe par la.
De toute manière, ce scénario est peu probable car bébé Néandertal ne laisserait pas maman Néandertal s’éloigner comme ça. A peine déposé, il hurlerait de telle sorte que Maman Néandertal se hâterait de le reprendre dans les bras. Pour assurer sa survie, celle de la tribu et le bien être de son bébé.
Les bébés sont donc programmés depuis des millénaires à être portés constamment par leur mère. Et ce n’est pas quelques centaines d’année de dressage de bébés qui ont annulé ce reflexe. Si bébé pleure malgré son repas, son rot et sa couche propre, ce n’est pas un caprice. Il est réellement en détresse. De son point de vue c’est même une question de survie.
Alors vous allez me dire « Oui, mais quand même, il n’y a pas trop de hyènes qui rodent par chez moi ».
Nous on le sait, pas le cerveau archaïque de bébé !
Porter bébé lui procure donc un véritable sentiment de sécurité.
Et non, Mamie Roberte, je ne vais pas en faire un bébé dépendant, juste un bébé confiant.
Et non, Tata Ginette, ce n’est pas parce que je le prend dans les bras quand il pleure que je me fais manipuler, je réponds juste au besoin vital de mon bébé.

Porter bébé, ce n’est pas forcément renoncer à ses bras

Si vous avez bien suivi, vous avez compris que les premiers mois, vous allez passer beaucoup de temps avec bébé dans les bras. Vous allez me dire, « Ok c’est bien joli tout ca, mais moi j’ai besoin de mes bras de temps en temps! »
Et c’est là que je vous réponds: moyens de portage physiologique !
Kezaco?
On parle de portage physiologique quand le portage respecte la position regroupée et accroupie naturelle du bébé:
– son dos est bien arrondi, sa colonne vertébrale est protégée
– bébé est accroupi dans la position de la petite grenouille, genoux au-dessus des hanches, ce qui protège ses hanches, et lui permet d’être soutenu par sa base ce qui le rassure.
position de bébé
Avez-vous vu le bébé pendouillos à gauche?
Quand je vois un bébé en porte-bébé non physiologique je l’appelle généralement « bébé pendouillos ».  En effet, ainsi porté, le bébé pendouille complètement, le dos droit et retenu non pas par sa base mais par ses parties génitales.
Outre le fait que cette position peut être délétère pour son dos et ses hanches (et ses parties génitales – je peux vous dire que B. pousse un cri de douleur quand il croise les bébés garçons pendouillos), elle l’est aussi pour le porteur.
A noter aussi, que le portage face au monde ne peut par conséquent pas être physiologique.

Comment choisir son moyen de portage physiologique?

Je vous invite FORTEMENT à assister à un cours de portage. En effet, il existe différentes options qui respectent la physiologie du porteur et du porté. Le choix dépendra de l’utilisation que vous en ferez, de votre confiance par rapport au fait de nouer une écharpe ou non…
De plus, si vous achetez un moyen de portage sans cours préalable, il y a fort à parier qu’il restera au placard. En effet, même si le portage n’est pas compliqué, il nécessite un peu d’entrainement. Surtout les premières semaines où l’on peut déjà se sentir un peu pataud avec son bébé!
catégorie bébé humain
Illutration tiré du blog itsamumslife – Illustratrice: Heloise Weiner

Portez-vous vos bébés?

Vous aimez mes articles ? Super ! Suivez-moi :)